“En Allemagne, l’apprentissage est un moyen de vous tester”.

 

Manuel Hernandez- Bertand a effectué ses trois années de l’EGC Strasbourg en apprentissage à Lahr, en Allemagne.

« Je vis en Alsace et pratique l’allemand depuis la maternelle, alors, travailler de l’autre côté de la frontière était pour moi naturel.

J’ai d’abord envoyé près de 70 C.V à des employeurs en France.

N’ayant que de rares retours positifs, mais ne correspondant pas au contenu de ma formation bachelor, j’ai adressé ma candidature chez SCHWARZWALD EISENHANDEL GMBH & CO KG, un négociant en acier allemand. Trois jours plus tard, j’étais embauché.

L’école m’ a accompagné pour la rédaction de mon CV et de ma lettre de motivation car les codes outre-Rhin sont très différents des nôtres.

Pour les entreprises allemandes, l’apprentissage est réellement un un moyen de vous tester et de juger de ce que vous êtes capable d’apporter, diplôme ou pas.

A peine un an et demi après mon arrivée chez SCHWARZWALD EISENHANDEL, une promesse d’embauche m’a été faite.

Huit mois avant la fin de mon contrat d’apprentissage, un CDI m’a été proposé.

Depuis juillet dernier , je suis salarié à part entière et je gère un portefeuille de clients français. »

  • Envoyer par e-mail